L’enfant

 

This image is in the PUBLIC DOMAIN. Attribution is not necessary. The original book is available at the Internet Archive http://www.archive.org/details/presentfromnewyo00andeiala

 

Après avoir recraché leurs pilules magiques, les enfants s’allongent dans une salle obscure en écoutant de la musique classique. Ils s’endorment et rêvent de leurs parents, de monstres archaïques et du sens profond de la vie. Certains d’entre eux finissent par se réveiller avant l’heure, et entraînent les autres dans une grande farandole. Ils tournent sur eux-mêmes jusqu’à atteindre une expérience de mort imminente, puis ressuscitent au bout de trois secondes. À partir de là, chaque gamin sait que le temps lui est compté et que rien ne sera jamais plus comme avant. Tandis que les plus petits dessinent à la craie des cercles de protection, des pleureuses expérimentées préparent leurs aînés à l’âge de raison. Bientôt l’aube des temps s’effacera pour laisser place à Dieu sait quoi. Des milliers de poussières d’étoiles sont dispersées sur le sol pour y voir plus clair. On y interprète les maillons de la galaxie d’Andromède comme autant d’inconnues à déchiffrer, et à chaque soir se pose la question du lendemain. Aucune comptine n’est assez rassurante pour exorciser la peur de grandir, mais tous pensent trouver de nouvelles révélations dans l’axe qui sépare la réalité des mondes imaginaires.

____________________

Texte : Lanval Monrouzeau, Marble Madness, 2015

Illustration : Alexander Anderson, Present from New-York, 1832

Skills

enfance, mystique